• La proximité
  • Une dynamique d’espoir
  • L’innovation sociale et économique
  • La qualité de service
  • Redonner espoir et confiance aux personnes en difficulté

    Par son action d’insertion et la personnalisation de sa démarche, la Régie œuvre à redonner peu à peu confiance et motivation aux personnes en difficulté (personnes sans formation, sans emploi, migrants…), à leur permettre de changer de regard sur elles-mêmes, à partager avec leurs collègues leur expériences et à mieux prendre en main leur vie.

    La Régie leur permet ainsi de découvrir certains métiers et de développer leurs compétences techniques et opérationnelles grâce à la formation apportée par les encadrants.

    Elle les accompagne également dans la construction d’un projet professionnel vers un retour à l’emploi avec l’aide à l’orientation professionnelle mise en place par les chargés d’insertion.

    Elle leur permet enfin de renforcer leur insertion sociale en contribuant à la résolution de difficultés de logement, de santé, de dette et de mobilité. La contribution à ces évolutions positives et la richesse des échanges qui s’établissent constituent également pour les équipes d’accompagnateurs, encadrants et chargés d’insertion, une source particulière de motivation et de satisfaction.

      

    Témoignages

    «J’ai quelque chose à faire dans la journée. On a tous eu des parcours différents avec des difficultés, ça nous permet de reprendre une activité salariée à temps partiel, c’est gratifiant. Le regard que je porte sur moi-même a changé, le regard des autres aussi, je suis un peu plus dans les normes»
    «On se sent autre chose, on se sent utile»
    «Ça pousse à avancer, à aller plus loin»
    «Ça me donne un peu de confiance, ça met les pieds à l’étrier, ça nous fait oublier aussi ce qui est au quotidien, ça nous change la tête, car on est satisfait avec le travail»
    «Ils essayent de faire que la personne est bien posée dans sa tête»
    «La Régie permet de pouvoir survivre, car la vie actuelle, c’est pas facile, car il faut commencer 1 pour attaquer 2 ensuite»
    «Si on a des difficultés personnelles, on va essayer de nous aider, c’est pas que sur le travail»